Souvenons nous !

Le monument aux morts - La stèle

Commémorer le 11 novembre, c’est répondre à la nécessité du souvenir, de l’hommage aux morts et de l’expression de notre reconnaissance. C’est aussi comprendre les droits des anciens combattants, hérités de cette guerre.

Soucieux de pérenniser et d’inscrire dans la pierre, l’hommage rendu chaque 11 novembre aux morts pour la France, le président de la République a décidé qu’un monument, dont les travaux seront lancés en 2017 à Paris, sera dédié à ces femmes et ces hommes qui ont payé de leur vie, leur engagement pour la défense de notre pays et de ces valeurs.

Veillons à ce qu’aucun de nos enfants ne l’ignore en poursuivant l’indispensable travail de mémoire.

Outre le traditionnel dépôt de gerbes aux monuments aux morts puis à la stèle des anciens combattants, Christina Rey, André Beloud et Henri Serre ont remis un drapeau pour les jeunes générations au porte-drapeaux Quentin Thomas et Aurélien Odet-Ollier. Cette action symbolique est réalisée pour la nécessité du souvenir et pour rendre hommage aux soldats qui ont donné leur vie pour la France. Les écoliers ont déposé un bouquet pour chaque diémois disparu.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos informations plus facilement. En naviguant sur ce site, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies.

OK !