Respectez vos voisins

Les beaux jours installés, nous sommes plus fréquemment à l’extérieur de nos maisons, et la période de congés nous permet de réaliser des travaux d’entretien ou de rénovation chez nous. Dans ce contexte, il convient à chacun de respecter ses voisins. C’est l’occasion de vous rappeler quelques règles.

Chantiers et voisinage

L’article 9 de l’arrêté préfectoral n° 97-5126 précise que : les occupants et les utilisateurs de locaux privés, d’immeubles d’habitation, de leurs dépendances et de leurs abords, doivent prendre toutes précautions pour éviter que le voisinage ne soit gêné par les bruits répétés et intempestifs émanant de leurs activités, des appareils, instruments, appareils diffusant de la musique, ou machines qu’ils utilisent ou par les travaux qu’ils effectuent.
A cet effet, les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que tondeuse à gazon, motoculteur, tronçonneuse, perceuse, raboteuse ou scie, ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :
– les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 30,
– les samedis de 9 h 00 à 12 h 00 et de 15 h 00 à 19 h 00,
– les dimanches et jours fériés de 10 h 00 à 12 h 00.

Le brûlage des déchets verts est interdit en Isère

Le Règlement Sanitaire Départemental interdit l’élimination par brûlage de tous les déchets ménagers dont les déchets verts de tonte des pelouses, de taille des haies et plus généralement tous les déchets issus de l’entretien des jardins. Il faut privilégier la valorisation par compostage : soit en compostant soi-même ses déchets verts pour produire un amendement organique de qualité ; soit en apportant ses déchets verts à la déchetterie la plus proche ou en ayant recours à la collecte sélective lorsqu’un tel service est proposé par la collectivité.
Au-delà des troubles du voisinage généré par les odeurs et la fumée, ainsi que les risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet en effet de nombreux polluants en quantité importantes, dont les particules qui véhiculent des composés toxiques et cancérigènes.
En cas de non-respect de cette interdiction, une contravention de 450 € peut être appliquée (article 131-13 du code pénal)

Les cookies nous permettent de vous proposer nos informations plus facilement. En naviguant sur ce site, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies.

OK !